pepiniere:framastatic

FramaStatic

Créer un CDN délivrant des contenus statiques, type : bibliothèques javascript, CSS, fonts, jeux d'icônes, etc.

Délivrer, pourquoi pas, les contenus statiques propres au réseau Framasoft.

Exemples de bibliothèques javascript : jquery, angularjs, leaflet, jquery-ui, bootstrap, lightbox, html5shim, modernizr, etc.

Exemples de CSS : bootstrap, modernize.css, typeplate, etc.

Proposition de nom de domaine : static.framasoft.org ou framastatic.org

Parce que, actuellement, la plupart des développeurs web utilise les grandes bibliothèques javascript, CSS, fonts… via des CDN.

Cela permet, en effet :

  • de décharger leur propre hébergement et bande passante de tous ces fichiers hyper-communs
  • d'optimiser grandement la mise en cache côté client
  • et donc de sensiblement accélérer le chargement des pages

Illustrons cela :

  1. Soient 100 sites web utilisant le jquery hébergé par google api.
  2. Si Mme X va visiter ces 100 sites web,
  3. Son navigateur ne chargera et ne mettra en cache qu'une seule version de jquery (celle de google api)…
  4. au lieu de 100 !
  5. L'économie en bande passante et en temps de chargement sera très importante.
  6. Le confort utilisateur sera amélioré.
  7. Et la planète soulagée de 99 chargements de jquery : pas négligeable ; c'est du green-IT quoi !

Ceci est devenu une bonne pratique de développement web.

Pourtant, à l'heure actuelle, qui sont les grands CDN fournissant ces «contenus statiques» ?

Pas d'acteur neutre (type association ou organisation indépendante) dans ce domaine, ni de mécanisme de «CDN décentralisé».

Peut-être serait-il intéressant que Framasoft s'y immisce ?!

Questions : Ces gros CDN privés/proprios sont-ils si mauvais ? N'offrent-ils pas un service désintéressé ?

Réponses :

→ Non ce n'est pas désintéressé et oui c'est grave ! Car…

  1. Lorsqu’on charge une page web qui utilise une ressource hébergée par un tiers,
  2. le navigateur fait une requête au tiers en lui transmettant l’URL de la page chargée (attribut HTTP Referer).
  3. Le tiers peut alors associer l’IP du visiteur à l'URL de la page visitée.
  4. Et paf, ça fait de l’espionnage gratuit.

→ Framasoft ne peut/veut proposer ce genre de service, parce que celui-ci ne doit jamais planter et parce que c'est une pratique qui centralise et rend les développeurs web dépendants.

→ Cela nécessiterait, pour Framasoft, de devoir tenir les performances : grosse bande passante, haute disponibilité, etc.

→ Les bibliothèques javascript ont généralement leur propre CDN. Pour les plus connues : https://code.jquery.com/, http://www.bootstrapcdn.com/, etc. Aller les chercher systématiquement sur GoogleAPI, c'est juste une habitude de faignant/de facilité.

  • N'y a-t-il pas plein d'autres grandes & moyennes biblios qui ne possède pas de «CDN libre» ?

→ Ne vaut-il mieux pas, dans un premier temps, un acteur «centraliste» indépendant (association, ONG, etc.) que ces (gros) CDN privés/proprios ?

→ S'il existait une solution pour faire cela de manière distribuée et sans compromettre l'intégrité des librairies, fonts, icônes, etc., ce serait très intéressant.

→ Créons une discussion publique sur la Framasphère avec le tag #FramaStatic ou sur Framacolibri.

Mathieu Poisbeau : mail = freepius (at-choum) anarchos-semitas.net ; framasphère = freepius (at-tention) framasphere.org

  • pepiniere/framastatic.txt
  • Dernière modification: 21/04/2016 15:57
  • de 109.222.88.244