L'association Framasoft [1] ouvre l'accès à un réseau social décentralisé, sans publicité ni exploitation de données

(Versions PDF ODT)

L'engouement récent pour Ello le démontre : les internautes sont de plus en plus conscients des défauts de Facebook. Avec plus de 1000 inscriptions durant sa dernière semaine de test, Framasphère est une réponse francophone à ce besoin de réseaux sociaux éthiques.

« Framasphère est un noeud du réseau Diaspora* [2], un des accès à ce réseau qui va héberger vos données. Cela permet de créer un réseau décentralisé beaucoup plus complexe à pirater… ou à espionner », détaille Pierre -Yves Gosset, délégué général de l'association Framasoft. « Si chacun peut installer cette application sur son serveur, nous avons voulu offrir à monsieur et madame tout-le-monde la possibilité d'avoir une alternative à Facebook qui soit vraiment respecteuse de leurs libertés fondamentales. »

Car Diaspora* est un logiciel libre, dont le code est consulté, maintenu et amélioré par une communauté d'utilisateurs chevronnés… À ce premier gage de transparence s'ajoute la charte [3] élaborée par l'association Framasoft, qui depuis plus de douze ans œuvre à promouvoir le logiciel et la culture libre auprès du grand public. « Nous ne sommes pas une entreprise qui propose un service gratuit pour que vous en deveniez le produit ; mais une association loi 1901 rendue indépendante par les dons et le travail de nos bénévoles. »

Avec Framasphère, Framasoft pose la première pierre d'un projet de longue haleine : donner des alternatives aux ogres américains par une éducation populaire aux libertés informatiques [4]. Et vue la ruée sur les inscriptions avant même l'ouverture officielle de ce réseau social, nul doute que les internautes sont prêts à s'offrir plus de libertés !

Contact Presse

Pierre-Yves Gosset

c/o Locaux Motiv

10 bis rue Jangot

69007 LYON

Téléphone: 06 69 20 70 80

courriel: contact@framasoft.org

  • presse/2014/framasphere.txt
  • Dernière modification: 10/10/2014 09:01
  • par lamessen